La Cité du Vin à Bordeaux

Aujourd’hui nous partons à Bordeaux pour découvrir, en ces temps confinés, la Cité du Vin.

Avec nous Solène Jaboulet Directrice Marketing et Communication du lieu, qui nous offre le privilège d’une sortie en confinement.

Bonjour Solène, pouvez-vous nous présenter La Cité du Vin, son but et son ambition ? en quelques lignes ?

La Cité du Vin est un lieu culturel, géré par une Fondation reconnue d’utilité publique (la Fondation pour la culture et les civilisations du monde) dont l’ambition est de préserver, partager et rendre accessible au plus grand nombre la culture du vin en tant que patrimoine historique, universel et vivant.

C’est une structure privée, qui fonctionne uniquement avec ses ressources propres : la billetterie représente l’essentiel des revenus, complétés par ceux de la boutique, la privatisation d’espaces pour des entreprises (séminaires, conférences…) et un peu de mécénat qui soutient les expos et la programmation culturelle.

C’est un très beau lieu et un lieu très ludique, à qui s’adresse-t-il ? Aux amoureux du vin ? A tout le monde ?

La Cité du Vin s’adresse à tous, néophytes comme amateurs éclairés, adultes ou enfants. Tout comme la gastronomie, le vin est un patrimoine culturel. En cultivant la vigne, les hommes et les femmes ont façonné les paysages depuis des milliers d’années, sur tous les continents. C’est une part entière de l’histoire de nombreuses civilisations. C’est cette culture que l’on a pour mission de partager, et nous avons pour cela choisi de faire principalement appel aux technologies numériques qui permettent un grand nombre d’expériences, ludiques et faciles d’accès, tout en étant fondées sur des contenus scientifiques validés par des experts. Grâce à un guide numérique interactif, les contenus sont accessibles en 8 langues, ce qui explique que la Cité du Vin accueille des visiteurs en provenance de 180 pays différents !

Qu’est-ce qu’on y trouve ?

Le parcours permanent

Le cœur de la Cité du Vin s’appelle le Parcours permanent. C’est un espace de 3000m² composé de 19 modules interactifs qui permettent d’explorer différents univers liés au vin : les civilisations, la géographie, l’économie, les arts, la gastronomie… et bien entendu l’élaboration du vin.

Parcours ludique et sensoriel
Parcours ludique et sensoriel

Dégustation panoramique

A l’issue du parcours, les visiteurs sont invités à se rendre au belvédère, à 35 mètres de hauteur d’où ils ont une vue inédite sur Bordeaux. C’est l’occasion de déguster un verre de vin choisi parmi une quinzaine de vins du monde entier, ou du jus de raisin, bio et local, pour les enfants ou tous ceux qui ne souhaitent pas déguster de vin.

Churchill, Napoléon et leurs amis, Hélène Darroz (chef étoilée), Olivier Poussier (meilleur sommelier du monde)
Churchill, Napoléon et leurs amis, Hélène Darroz (chef étoilée), Olivier Poussier (meilleur sommelier du monde)

Ateliers, expositions, conférences…

En complément, nous proposons des ateliers œnoculturels qui permettent de découvrir ou d’approfondir en petit groupe l’art de la dégustation. Il y a même un atelier pour les familles (sans alcool évidemment !) dans lequel les enfants peuvent découvrir toutes les subtilités du goût, et comment nos différents sens interviennent dans sa constitution.

Chaque année, la Cité du Vin présente également une grande exposition artistique qui permet d’explorer d’autres facettes : après les bistrots, la musique et le design du verre, la prochaine sera centrée sur la mythologie et la figure de Dionysos.

Enfin, de nombreuses conférences, rencontres, débats, projections ou spectacles sont proposés tout au long de l’année, faisant de la Cité un véritable lieu de vie, où l’on peut évidemment aussi se restaurer, depuis la brasserie du rez-de-chaussée avec sa terrasse qui donne sur les jardins, jusqu’au restaurant panoramique situé au 7ème étage.

Vue panoramique du dernier étage et du restaurant le 7
Vue panoramique du dernier étage et du restaurant le 7

Et bien plus…

Et j’allais oublier : on y trouve un salon de lecture en accès libre, une belle boutique avec de nombreux objets et livres autour de vin, et une cave présentant plus de 800 références provenant de 70 pays différents !

La Cité du vin est au Cœur de Bordeaux, mais Bordeaux n’est pas au cœur de la Cité du vin pourquoi ?

Au sein du Parcours permanent, 2 modules parlent plus spécifiquement de Bordeaux (son histoire avec le vin, et les vignobles alentours). Nous proposons aussi un atelier de dégustation sur les vins de Bordeaux. Mais la mission de la Fondation est de partager une culture qui est universelle. C’est pour cela que ce sont l’histoire et les vignobles du monde qui sont mis à l’honneur : c’est une richesse inestimable car nous avons tous beaucoup à apprendre les uns des autres.

Aujourd’hui et depuis le 13 Mars, le lieu est fermé au public, mais vous faites quand même des actions ?

Bien entendu, pendant le confinement, la culture reste ouverte ! De nombreux contenus (captations des événements passés, entretiens avec des personnalités du monde du vin, interviews d’artistes ou de photographes…) sont accessibles gratuitement depuis notre médiathèque en ligne (https://www.laciteduvin.com/fr/mediatheque). Nous avons également mis à disposition la partie audio de la Table des terroirs, un module du parcours permanent dans lequel des vignerons expliquent comment ils cultivent la vigne et font le vin dans leur pays. (https://soundcloud.com/laciteduvin).

Et nous continuons à maintenir le lien avec tous les amoureux de la culture du vin sur nos réseaux sociaux avec des infos insolites, quizz, ou encore un concours de dessin pour enfants… (Facebook, Instagram, Twitter).

Chez Aveine, le vin c’est avant tout du partage et surtout de l’humain. Pouvez-vous nous dire un ou deux mots sur vous. Qui êtes-vous et comment êtes-vous arrivée à la Cité du Vin ?

Après 20 ans passés à faire de la stratégie, du marketing et de la communication dans des grands groupes du CAC 40 à Paris ou à l’international, j’ai eu cette formidable opportunité de rejoindre le milieu culturel, qui est ma grande passion à titre personnel. Travailler pour une Fondation reconnue d’utilité publique qui a une vraie raison d’être, dans la ville de France qui consacre le plus gros budget culture par habitant et où je ne me déplace qu’en vélo, ça change la vie ! (Oui, je fais beaucoup d’envieux…)

Quel est votre vin de confinement ?

Il n’y en a pas qu’un, les régions viticoles du monde entier ont tant de richesses à nous faire partager ! Mais en période de confinement, il est clair que je joue plutôt local : la région de Bordeaux a largement de quoi nous permettre de nous évader tout en restant à la maison !

Un conseil vin / lecture / film / … ?

« Dans la forêt », un roman de Jean Hegland. Une amie me l’avait offert il y a plusieurs mois, mais je n’avais pas encore eu le temps de l’ouvrir. Il a une résonnance toute particulière en cette période de crise. Mais je n’en dis pas plus…

Merci Solène pour cette belle découverte de la Cité du Vin, que nous vous invitons à visiter et à revisiter ! Et n’oubliez pas de passer par le restaurant le 7 Ambassadeur d’Aveine et bien sûr, vous trouverez l’aérateur d’Aveine à la boutique de la Cité du Vin ou près de chez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.