Doit-on aérer tous les vins ?

Aérer un vin permet de libérer ses arômes, en le rendant plus accueillant en bouche. Cependant, tous les vins ne doivent pas être aérés, au risque de les rendre imbuvables.

Quels vins dois-je aérer ?

Tout d’abord, il faut noter qu’il n’y a pas de règle absolue concernant l’aération.

Les vins rouges ainsi que les vins blancs doivent être aérés. Mais, il faut qu’ils soient jeunes !

Tous les vins ne sont pas égaux face à l’oxygène. Par exemple, un rouge léger n’aura pas forcément besoin d’être aéré face à un rouge dense et charpenté. Les Médoc, par exemple, sont des vins tanniques qui doivent être aérés. Sans oxygène, ils sont peu agréables en bouche et au nez. L’aération les rendra plus souples, et vous le sentirez immédiatement à la dégustation.

Certains vins sont produits pour être bus jeunes, comme du Beaujolais ou un Bourgogne délicat (notamment le cépage Pinot Noir). Ils vont alors s’oxyder très rapidement et perdre leurs arômes si on cherche à les oxygéner

Quels vins ne dois-je pas aérer ?

Lorsque vous ouvrez de vieux vins, l’aération peut être dangereuse.

Si le vin a passé plus de 10 ans en bouteille, l’oxygéner trop rapidement peut le brusquer et le rendre imbuvable. Il faut toujours faire attention avec les vins âgés : ils demandent beaucoup de précautions avant dégustation. On parle de décantation dans le cas des millésimes anciens. Pour décanter, il faut verser très lentement et avec précaution le contenu de votre bouteille dans une carafe, de manière à ce que le dépôt reste au fond de la bouteille.

Encore une fois, il n’existe pas de règle absolue ! C’est en goûtant le vin que vous pourrez définir ce qu’il est nécessaire de faire pour apprécier pleinement sa dégustation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.