Étiquette de vin : Les artistes et le château Mouton-Rothschild

Premier grand cru classé de l’histoire, Mouton-Rothschild est l’un des châteaux les plus connus au monde. Mais ce n’est pas seulement à son vin qu’il doit sa renommée. En effet, le château a réuni sur ses étiquettes les plus célèbres artistes de leurs temps. Aujourd’hui, nous vous proposons un retour sur ces étiquettes qui ont marqué l’histoire de Mouton-Rothschild !

George Braque en 1955

étiquette de Mouton-Rothschild par George Braque en 1955

L’étiquette de 1955 est l’une des plus emblématiques du château pour nous. C’est George Braque, principal initiateur du cubisme avec Picasso, qui est au pinceau. Réalisée à la taille exacte de l’étiquette, son œuvre célèbre un magnifique millésime avec une très grande simplicité. Car quand le vin est aussi bon, il devient si simple.

Salvador Dali en 1958

étiquette de Mouton-Rothschild par Salvador Dali en 1958

 

Le grand maître du surréalisme Salvador Dali illustre l’étiquette de 1958. Cet artiste légendaire du 20e siècle propose un gentil mouton à l’allure enfantin, faisant ainsi écho au nom du château.

Juan Miro en 1969

étiquette de Mouton-Rothschild par Juan Miro en 1969

Le catalan Juan Miro s’occupe de l’étiquette de 1969 ! Au centre, un grand grain de raisin rouge sang. Au coin gauche, un « salut aux couleurs ». Et surtout, du bleu et du jaune, symbole de la famille Rothschild.

Pablo Picasso en 1973

étiquette de Mouton-Rothschild par Pablo Picasso en 1973

En 1973, Pablo Picasso s’éteint. Le baron Philippe de Rothschild décide alors de lui rendre hommage. Il utilisera un tableau de Picasso issu de sa collection personnelle pour l’étiquette de cette année. L’œuvre est accompagnée de ces mots : « en hommage à Picasso (1881-1973) ».

Andy Warhol en 1975

étiquette de Mouton-Rothschild par Andy Warhol en 1975

Figure emblématique du Pop-Art, Andy Warhol sera à la baguette pour l’étiquette de 1975. Fidèle à son habitude de détourner des photos classiques, il juxtapose ici un portrait du baron Philippe de Rothschild dans différentes positions.

Prince Charles en 2004

étiquette de Mouton-Rothschild par le Prince Charles en 1975

En 2004, nous célébrions le centenaire de l’Entente Cordiale, entre la Grande-Bretagne et la France. A cet égard, c’est un anglais qui a le privilège de dessiner l’étiquette de cette année-là. Et pas n’importe lequel. En effet, pour faire écho au rôle que tint le Roi Edouard VII dans cette entente, Mouton-Rothschild confie à un membre de la famille royale l’illustration : le Prince Charles.

Jeff Koons en 2010

étiquette de Mouton-Rothschild par Jeff Koons en 2010

Le sculpteur américain Jeff Koons, star de l’art contemporain, s’est chargé de l’illustration du millésime 2010. Il propose une revisite de la Naissance de Vénus. En effet, celle-ci est transformée en Venus au Vaisseau.

Voici donc quelques unes des étiquettes les plus emblématiques du château. Vous pouvez toutes les retrouver sur le site de Mouton-Rothschild.
Si vous avez aimé cet article sur les étiquettes de Mouton-Rothschild, peut-être apprécierez vous celui sur le sens des étiquettes d’une bouteille de vin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.