Investir dans le vin

Le vin est un investissement passion. Il est originellement destiné à être bu, et pas destiné à être un placement financier. Pourtant certaines bouteilles peuvent avoir une grande valeur qui, comme des produits de luxe, suscitent l’intérêt des investisseurs. Nous allons tenter de déterminer les règles principales pour investir dans le vin.

Pourquoi investir dans le vin ?

Déjà pour diversifier ses placements. Mais aussi parce qu’on est français et ça met un peu de plaisir dans l’investissement ! D’autant plus que le placement dans le vin est encore accessible. Il est tout à fait possible d’acquérir de très belles bouteilles pour quelques centaines d’euros. Par ailleurs, le marché est peu volatile : la consommation de vin globale est en constante évolution, notamment à l’international où la demande progresse, et les prix du vin continuent d’augmenter.

En quoi le vin est-il différent ?

Plusieurs éléments distinguent un investissement dans le vin.

  • L’offre sur certains vins est inférieure à la demande notamment pour les appellations dont la production est limitée.
  • C’est un produit rare : le vin se consomme donc le nombre de bouteilles sur le marché diminue avec le temps.
  • Contrairement à d’autres produits, le vin se bonifie avec le temps. S’il devient meilleur, sa valeur augmente.
  • L’investissement dans le vin est un investissement à long terme : il est important de prendre en considération les goûts et les habitudes de consommation qui changent, notamment ceux des millenials. Ils sont en demande de vins différents de leurs ainés, des vins plus internationaux, majoritairement bio et naturels, mais aussi pétillants…).
  • Enfin, l’expansion internationale nécessite de considérer les habitudes et gouts des consommateurs particulièrement asiatiques et étasuniens.

A qui s’adresse l’investissement dans le vin ?

Pour investir dans le vin, mieux vaut s’y connaitre. En effet, le vin est un produit complexe et pour se constituer une cave à forte valeur, il faut du temps et des connaissances. Les amateurs éclairés et passionnés seront donc plus enclins à faire des recherches, à suivre les millésimes, les apogées, les domaines, à distinguer les particularités des régions viticoles de France et du monde. Mieux vaut aussi avoir des notions d’économie pour suivre les cours, les tendances, savoir quand acheter et à quel prix. Enfin, vous serez certainement amenés à vous déplacer, pour constituer votre cave et l’entretenir jusqu’à ce qu’elle prenne de la valeur.

Il s’agit là d’un travail de collectionneur qui nécessite de la passion, de la patience, et une certaine expertise.

Comment on fait ?

Concrètement, après avoir effectué un travail de recherche, il faut donc constituer une cave c’est-à-dire acheter des bouteilles. Plusieurs options pour se fournir s’offrent à vous :

  • Les primeurs
  • Les producteurs/vignerons
  • Les grossistes
  • Les distributeurs ou détaillants habilités
  • Les négociants
  • Les enchères

Quelle que soit l’option que vous choisirez, les points essentiels sont de vérifier la provenance (attention aux contrefaçons !) et d’acheter « au juste prix ». Et quand c’est possible, il vaut mieux acheter une caisse complète qu’une bouteille (l’emballage et la conservation seront gage de traçabilité et d’authentification)

Ce que cela implique – Les critères essentiels à prendre en compte

Comme nous l’avons vu, investir dans le vin implique de passer du temps à faire des recherches. Mais cela implique aussi un investissement qui va au-delà du simple achat de vin.

STOCKAGE

Vous avez fait vos recherches, vous avez acheté des vins au juste prix, il s’agit maintenant de les stocker et de les conserver dans des conditions adéquates . En effet, le vin est un produit vivant qui continue d’évoluer au fil du temps et une mauvaise conservation peut lui être fatale. Si ça n’est pas déjà fait, il faudra donc s’équiper d’une cave (qu’on fasse le choix d’acheter sa propre cave pour conserver le vin ou de le stocker dans une cave de prêt), ce qui engendre un coût supplémentaire à prendre en compte dans l’investissement.

Cave à vin

ASSURANCE

A cela, il faudra ajouter le prix s’une souscription à une assurance en cas de casse ou de vol. Enfin, si vous avez passé toutes ces étapes et que vous voulez revendre votre vin, sachez que, même si la fiscalité est plutôt avantageuse, la revente, qui s’opère dans certains circuits limités, occasionne des frais. (Sur le plan fiscal : investir dans le vin, c’est une exonération totale de fiscalité si le produit de la vente ne dépasse pas 5000 euros).

La solution des caves « clés en main »

Comme nous l’avons vu, mieux vaut être connaisseur et passionné pour investir dans le vin. Cela étant, si vous n’y connaissez rien mais que vous avez tout de même envie d’investir dans le vin, ou tout ce que vous avez lu précédemment vous a un peu découragé, vous pouvez toujours vous faire accompagner par des gestionnaires de caves patrimoniales spécialisés.

Ces sociétés spécialisées (comme Cavissima ou U’Wine)  vous proposent de gérer tout ce processus pour vous : ils choisissent et achètent de grands crus, les stockent, les assurent, les transportent et les revendent. Souvent présentés sous forme de mandat de gestion, les montants varient selon la formule choisie. De la simple « création de cave » à de l’investissement, de l’achat de box à de l’actionnariat, ces sociétés proposent toutes sortes de services en France et à l’international dont les tarifs peuvent vite grimper pour les plus « premium ». En moyenne, le ticket d’entrée se situe autour des 20000€.

Ce qu’il faut savoir/retenir

Comme la plupart des investissements, il existe un risque à investir dans le vin.

Inverstir dans le vin_AVEINE
  • L’offre et la demande évoluent,
  • Si vous n’avez pas les connaissances et la patience nécessaires, mieux vaut se faire accompagner. Il est aussi important de prendre en considération tous les frais inhérents à l’investissement dans le vin.
  • On le redit : prenez bien soin de bien conserver vos vins.
  • Pensez à diversifier les bouteilles de votre cave afin multiplier les chances d’augmenter sa valeur. Bien que la constitution d’un cave doit être motivée par le plaisir, et même si vous êtes un fervent défenseur de Bordeaux, pensez tout de même à acquérir des bourgognes ou autres côtes-du-rhône et champagnes. Et au-delà des « valeurs sures » vous pouvez toujours ajouter une ou deux trouvailles qui viendront donner un peu d’originalité à votre cave.
  • Dernier conseil des économistes spécialisés dans l’investissement dans le vin : ne consacrez pas plus de 5 à 7% de votre patrimoine dans le vin.

Est-ce que c’est rentable ?

Comparé à d’autres placements financiers, un investissement dans le vin peut s’avérer très rentable, si on compare l’évolution du cours du CAC40 à l’évolution du cours du vin en constante augmentation. En revanche, on le rappelle tous les frais inhérents à l’investissement que nous avons évoqués peuvent impacter la rentabilité financière.

De plus, le marché du vin est un marché cyclique, avec des périodes de hausses et de baisses. C’est un investissement au long cours et si vous voulez des retours sur investissements rapides, le vin n’est pas la bonne valeur à considérer.

Enfin, acheter au juste prix, même pour les « valeurs sûres » ne certifie ni une revente facile ni une plus-value assurée.

La recherche de profit ne doit donc pas être la 1ère motivation d’un investissement dans le vin.

Quelles sont les tendances des marchés actuels ?

Pour vous renseigner sur les tendances, plusieurs sources sont à votre disposition :

  • La presse spécialisée dans le vin consacre régulièrement de nombreuses pages à l’économie et à l’investissement dans le domaine.
  • De nombreux sites spécialisés dans le vin sous tous les angles constituent aussi d’excellentes sources d’information.
  • Wine Decider et Liv-Ex, deux références pour suivre les cours des prix et des transactions du vin dans le monde.
  • En parcourant les enchères sur Idealwine, on peut aussi se faire une idée.

REGIONS

Comme nous l’avons évoqué, une cave bien constituée pour un meilleur investissement est une cave variée. Il est recommandé de conserver une place importante aux régions traditionnelles. En effet, le trio Bourgogne, Bordeaux et Rhône représente toujours près de 70% des montants des transactions dans les ventes aux enchères ; Bordeaux tient encore la tête du classement mais accuse une baisse constante au profit de la Bourgogne et du Rhône.  Néanmoins, d’autres régions viticoles en France et à l’étranger commencent à voir leur cote fortement augmenter (notamment l’Italie mais aussi en France des régions comme la Loire ou le Jura)

TYPES DE VIN

La tendance est à l’investissement dans les vins bio, élevés en biodynamie, les vins natures, naturels, élevés dans le respect de l’écologie, dans le respect de la santé et de l’environnement. Cette tendance est particulièrement forte sur les marchés Français, Japonais et aux Etats-Unis.

En plus des vins, il peut être intéressant d’enrichir sa cave avec des spiritueux et domaines rares, voire des bières d’exception dont la valeur pourrait s’envoler dans les prochaines années.

Est-ce la seule manière d’investir « dans le vin » ?

Nous avons choisi de parler d’investissement dans le vin, dans sa forme concrète et la plus connue, c’est-à-dire en bouteille. Mais il existe d’autres manières d’investir dans le vin qui là aussi nécessitent des connaissances et parfois beaucoup d’argent !

  • Les FCP (Fonds Commun de Placement autrement appelés Vin-Papier).
  • Wine Funding : la première plateforme de financement participatif au capital d’entreprises du vin,
  • Les GFV ou Groupement Foncier Viticole, 
  • Investir dans l’achat d’un vignoble,
  • Louer des ceps.

Conclusion

Si vous décidez d’investir dans le vin, vous vous lancez surement dans un investissement passionnel et de longue durée ! L’appât du gain n’est pas un motif suffisant si vous vous lancez dans l’investissement de vin. En revanche, le dernier avantage indéniable à investir dans le vin n’est pas le moindre : même si on ne le revend pas on a toujours la possibilité de se consoler en le dégustant, et pourquoi pas avec Aveine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.