L’Argentine et le Vin

L’Argentine a accueilli la vigne au 16ème siècle lors de la colonisation par les conquistadors espagnols. A cette époque, la production était entièrement destinée aux ordres religieux qui avaient besoin de vin de messe. Les vins Argentins sont donc longtemps restés de simple “ vins de table” et il a fallu attendre la fin du 19eme siècle pour que la viticulture devienne un véritable atout économique pour le pays. C’est en effet dans les années 1850, lorsque les moyens de transports se sont développés entre Mendoza et la capitale Buenos Aires, que l’industrie viticole argentine a pris un nouvel envol.

Aujourd’hui, l’Argentine est un acteur incontournable de la production viticole dans le monde et la qualité des vins argentins a surpassé sa quantité. Le pays regorge de vignobles, bodegas en espagnol, plus magnifiques les uns que les autres et le pays est le 7ème plus grand vignoble au monde avec 223 hectares de vignes en 2017.

Mendoza : la plus grande région viticole d’Argentine

vignoble en Argentine avec les Andes en arrière plan

Intéressons-nous maintenant à la plus grande région viticole d’Argentine : Mendoza. Située au pied de la cordillère des Andes, à l’ouest du pays et proche de la frontière Chilienne, elle fut la première région de culture viticole choisie par les colons. Elle reste aujourd’hui la capitale du vin Argentin où l’on y produit 80% du vin du pays. Le choix de cette région est loin d’être anodin. En effet, Mendoza dispose de caractéristiques climatiques, topographiques et géologiques idéales pour la viticulture. Selon les zones, le vignoble de Mendoza se situe entre 800 et 1200 m d’altitude. Ils offrent ainsi un climat dit désertique avec des nuits fraiches et de belles journées ensoleillées. Idéal pour une production de qualité.

Le vignoble Argentin est composé à 50% de cépage rouge, dont le Malbec qui est le cépage star du pays. Le Malbec est un cépage Français originaire du Cahors et qui connait aujourd’hui une renommée mondiale. D’autre cépage tels que le Merlot, le Cabernet Sauvignon ou encore le Sauvignon Blanc sont également très présents en Argentine.

Un pays exportateur de vin

Contrairement à son voisin le Chili, la production de vin Argentin se destine tout autant à la demande nationale qu’internationale. En effet, il semblerait que les Argentins soient de grands consommateurs de vin. Ils consomment d’ailleurs en moyenne 30 litres par an et par habitant. Les consommateurs Argentins sont également très vigilants quant à la qualité des produits. Ceux-ci sont contrôlés par L’Instituto Nacional de Vitivinicultura. Un système d’appellation contrôlée, certes moins développé que celui que nous avons en France, est également en vigueur depuis 1999 afin de permettre une certaine notion de terroir. La Dénominacion de Origen Controlada reste néanmoins l’indication la plus développée d’Argentine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.