Le vin fait-il grossir ?

En cette période de confinement, beaucoup d’entre nous ont passé le temps en testant de nouvelles recettes. En comme le veut la tradition française, un bon repas s’accompagne de vin. Certains d’entre nous ont aussi découvert le plaisir des apéros virtuels avec une consommation, elle, très réelle ! Nous nous sommes donc demandé quel était réellement l’impact de la consommation de vin sur notre ligne et s’il faisait grossir.

Pourquoi le vin fait-il grossir ?

Bon, on ne va pas faire durer le suspense trop longtemps parce que vous vous en doutez : la réponse est plutôt oui, le vin fait grossir. Mais alors, pourquoi ?

Les calories contenues dans les boissons alcoolisées, sont des calories « vides » dans le sens où elles n’ont aucun apport nutritif, c’est-à-dire qu’elles n’apportent aucun minéral ou vitamine. 

De plus, les effets de l’alcool sur la ligne sont nombreux :

  • Il est très vite stocké par l’organisme
  • Il freine la destruction des graisses
  • Il favorise la formation de dépôts graisseux, particulièrement au niveau de l’abdomen (et du foie)
  • Il altère la sensation de satiété

Que du bonheur !

Le vin fait grossir, le contexte aussi !

Il y a aussi d’une part un aspect « psychologique » dans la consommation de vin qui incite à manger : si on ouvre une bouteille à l’apéro, on aura tendance à y assimiler du grignotage. Et on l’accompagne rarement d’une branche de céleri mais plutôt d’une tranche de fromage ou de saucisson. A cela s’ajoute un aspect « social » d’autre part, car en fonction du contexte (amical, familial, etc.) on a du mal à dire stop… Enfin, comme si cela ne suffisait pas, au lendemain d’une soirée où le vin a coulé à flots, nous sommes plus attirés par les aliments gras et sucrés que nous continuons de consommer pour atténuer l’effet « gueule de bois ». Explosion du compteur de calories garantie.

Comment faire pour réduire la prise de poids ?

Heureusement, il existe quelques astuces si on veut continuer de boire du vin sans avoir à refaire sa garde-robe. Voici donc quelques conseils pour continuer à se faire plaisir en limitant la casse :

Les conseils :

  • On boit en quantité modérée (de toutes manières il faut consommer avec modération !)
  • On évite les ajouts de calories (sirops ou boissons gazeuses sucrées)
  • On mange avant de sortir : protéines ou fibres
  • On fait attention à ce qu’on grignote pour accompagner son verre
  • On boit… de l’eau ! Que l’on fasse attention à sa ligne ou pas, cela permet aussi d’éviter la déshydratation liée à la consommation d’alcool
  • On s’informe et on choisit un alcool moins calorique

Quel vin choisir pour limiter l’apport calorique ?

Les calories dans le vin viennent de l’alcool et des glucides qu’il contient.

Comme vous le voyez dans l’infographie ci-dessous, si vous voulez profiter d’un verre, le vin est à privilégier. Si vous portez votre choix sur certains vins, vous limiterez l’impact sur votre ligne !

*Mesures estimées pour un verre en fonction du vin
**Attention plus le degré d’alcool est élevé plus il contiendra de calories

Attention, ces chiffres sont indicatifs. Les vins blancs liquoreux (Sauternes, Monbazillac) contiennent plus de calories. De même les vins doux naturels sont plus caloriques, car on y ajoute du sucre (Muscat ou Banyuls). Certains vins peuvent aussi contenir plus de calories (Cabernet Sauvignon, Côtes du Rhône…) et d’autres moins (Gros-plant, Vinho Verde…).  Et la taille du verre a aussi son importance !

Voici un comparatif des calories contenues dans d’autres boissons alcoolisées*:

*Calories calculées sur la base d’une dose d’alcool usuellement servie
(vin rouge : 10cl à 12° / Bière 25cl à 5° / Whisky 3cl à 40° / Mojito 3cl de rhum à 40°)

Est-ce que je maigris si j’arrête de boire ?

Vous vous lancez dans un régime et vous vous dites qu’en supprimant l’alcool, le tour devrait être joué. Là encore plusieurs choses sont à prendre en considération

  • Tout dépend de la quantité d’alcool que vous consommiez habituellement.
  • Attention à la frustration de l’interdit et à son effet boomerang
  • Il faut arriver à limiter la consommation « sociale »
  • Si vous arrêtez de boire mais que vous continuez à avoir une hygiène alimentaire désorganisée, il est probable qu’il y aura une perte de poids mais elle sera minime et surtout limitée.

Conclusion

Nous avons choisi de parler de l’effet de la consommation de vin sur la ligne et pas de l’effet bénéfique ou négatif de l’alcool sur notre santé. Et à ce sujet, il faut se méfier de certaines idées reçues, sur le fait que le vin ne ferait pas grossir. Certaines d’entre elles sont corroborées par des études très sérieuses qui ont malheureusement été très mal interprétées (boire deux verres de vin avant de dormir ferait maigrir, un verre de vin vaut mieux qu’une heure de sport…)

En fait, que l’on fasse attention à sa ligne ou pas, l’essentiel se résumerait à savoir trouver le juste équilibre entre plaisir et modération.

Malheureusement, rien ne prouve que l’aération rendrait le vin moins calorique, mais cela ne vous empêche pas de boire votre vin dans les meilleures conditions avec Aveine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.