Millenials et le vin : Quels rapports entretiennent-ils ?

La génération des “Millennials” est une génération difficile à cerner car très hétérogène. En effet nés entre le début des années 80 et l’an 2000, certains s’approchent de la quarantaine alors que d’autres atteignent à peine la majorité.

Quels comportements ont-ils face au vin ? Cette question, nous avions pu nous la poser à l’occasion du « Laboratoire d’idées » organisé par Vin & Société il y a quelques mois. Pas vraiment experts, pas forcément néophytes, les millenials se placent davantage comme des amateurs. S’ils ne connaissent pas toujours les cépages, ou le lexique lié au vin, cela ne les complexe pas réellement.

Génération curieuse par nature, les millenials sont à la recherche d’expériences, mais aussi de conseils et d’accompagnement. Si leurs connaissances sont surtout issues de transmissions parentales (à 54% d’après une étude de Vin & Société), ils n’hésitent pas à s’informer ailleurs. Et internet, terrain de jeu préféré de ces digital natives, est un puits d’information intarissable, notamment grâce au nombreux sites et applications de conseils et d’achat qui sont apparus ces dernières années.

Cependant, si la tendance est au « consommer moins mais mieux », près d’1 millenials sur 3 ne consomme pas de vin, et presque 70% d’entre eux déclarent ne pas s’y intéresser, toujours d’après une étude de Vin & Société.

Dès lors, comment rendre le vin « likeable » pour cette génération ?

 

Une génération en quête de conseils

S’il y a un canal de découverte favori pour cette génération hyper connectée, c’est bien Internet. Et notamment les réseaux sociaux, via des influenceurs et bloggers, mais aussi d’inconnus au travers de plateforme de conseils et de notes. D’ailleurs, grâce à ces réseaux sociaux, le millenial peut devenir prescripteur à son tour, et parler des vins qui lui ont plu. De quoi séduire une génération qui veut être influenceur autant qu’elle est influencée.

La vente en ligne comme moteur de découverte

La vente online de vin est déjà bien ancrée dans le web. Et les millennials en ont fait un de leur canaux de prédilection pour l’achat et la découverte, au travers notamment des ventes privées en ligne, des box par abonnement, ou des différents modèles d’achats en ligne en direct du vigneron.

Ces formules permettent à cette génération de prendre un risque calculé, et de découvrir des variétés différentes à des prix avantageux.

Storytelling : une génération à la recherche de valeur

Derrière l’apparente suprématie de l’image au travers des réseaux sociaux, les millenials sont aussi, et surtout, attachés aux histoires. Ils sont en recherche de contenu et surtout d’expérience, comme quel plat accorder à leur vin, quelle musique écouter en le dégustant, combien de temps l’aérer etc. L’histoire doit aussi être réelle : il est important de comprendre le château, et le vigneron derrière, d’avoir de l’humain dans son vin. Une histoire est synonyme de valeurs, et c’est important pour cette génération. C’est ce qui va donner de la texture au produit.

Commentaires

  1. Sophie Claeys

    Mère de deux adulescents, moi-même, journaliste spécialisée champagne, un mari amateur de vins éclairés, en tant que parents, nous sommes face à une génération (copains compris) qui ne jurent que par des gin Schweppes ou rhum orange. Ce n’est pas faute de les avoir éduqué.
    Encore un truc qui va être de la faute des parents.

  2. Netvin

    Les comportements de la jeune génération en ce qui concerne la consommation de boissons alcoolisées se modifient. Ils sont nombreux à privilégier les bières et spiritueux et à accorder de moins en moins d’importance aux vins.
    Merci pour votre analyse sur le sujet !

    1. Auteur
      de l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.