Pourquoi doit-on aérer les spiritueux ?

Aérer ses spiritueux cela peut surprendre mais en réalité c’est comme pour le vin ! Cela va permettre aux différents arômes de s’affirmer, de s’homogénéiser, et ainsi d’être appréciés à leur maximum. En aérant votre spiritueux vous aller pouvoir libérer son caractère, son expression. Et du caractère, que ce soit un whisky, un saké, un Cognac ou autre, votre spiritueux en a à revendre ! 

Bien sûr il faudra prendre en compte un certain nombre d’éléments, car de grandes différences peuvent exister au sein d’une même famille de spiritueux. 

Quels éléments prendre en compte pour aérer ses spiritueux ?

Le pourcentage d’alcool

Plus le pourcentage de votre spiritueux va être élevé, plus il va être nécessaire de l’aérer afin de pouvoir bénéficier d’une harmonie entre les arômes et l’alcool. L’alcool ayant la propriété d’être très volatil et certains composés aromatiques étant plus lourds que d’autres.  

L’âge

Contrairement aux vieux vins, il est important de donner le temps nécessaire à certains spiritueux âgés, ou ayant eu un temps de vieillissement conséquent, de se dévoiler. Et cela va concerner tous les spiritueux millésimés d’un certain âge car il est toujours possible de tomber sur de très anciennes années. C’est particulièrement le cas pour le Cognac et l’Armagnac avec des millésimes antérieurs à 1900 (mais qui valent une vraie petite fortune) ! 

On retrouve aussi de vieux millésimes dans le Rhum. Les différents labels utilisés sauront vous orienter. Les vieillissements les plus conséquents étant pour les catégories Extra Vieux et Hors d’âge. 

Enfin n’oublions pas non plus les très vieux whiskys avec des vieillissements de 50 ans d’âge… et plus ! 

Tous ces spiritueux ont patienté des décennies pour que nous puissions apprécier leurs arômes. Alors prenons le temps de les laisser se dévoiler à nous ! 

Comment aérer ses spiritueux ?

Par bien des manières qui sont similaires au monde du vin, vous disposez de nombreuses options pour aérer vos spiritueux. 

Utiliser différents verres

Privilégiez un verre plutôt qu’un autre va dépendre de différents facteurs, à commencer par le spiritueux en question. On pourra néanmoins préciser que, quel que soit l’alcool, le verre type INAO est le verre « tout-terrain » par excellence. 

Pour le reste, certains verres ont des formes plus larges, permettant à un plus grand volume d’être en contact avec l’oxygène, ce qui pourra accélérer le processus. D’autres ont des formes resserrées afin de concentrer les arômes. 

Il est intéressant à ce sujet de se pencher sur les deux principaux verres de Cognac : le verre tulipe et le verre ballon. Le verre tulipe possède cette forme distinctive qui va permettre de mieux capturer et concentrer les arômes. Le verre ballon va lui, permettre d’oxygéner de manière intense le Cognac (ou autre spiritueux). Son large volume peut être bénéfique dans certains cas.  De plus, son petit pied va nous inciter à tenir le verre dans la paume de la main, une chose intéressante dans le cas où le spiritueux aurait besoin d’être réchauffé pour atteindre la température ambiante nécessaire. 

Aérer les spiritueux : le Cognac

Attention tout de même, une surface d’oxygénation trop importante peut être préjudiciable. Pour cela privilégiez des verres ballons d’une contenance comprise entre 25 et 30cl. 

Servir en avance 

De manière plus simple vous pouvez vous contenter de servir votre spiritueux en avance, 2 heures auparavant, même si bien sûr cela dépendra du spiritueux. Attention dans ce cas-là à y penser et à bien veiller à la température ambiante ! C’est simple, mais pas le plus pratique.

Utiliser une carafe

Comme pour le vin vous pourrez ainsi donner un coup de boost. Attention toutefois à l’usage de la carafe. Conserver votre spiritueux en carafe de manière prolongée est certes plaisant d’un point de vue esthétique (c’est même franchement très classe !), mais cela lui fera perdre à la longue son caractère ! 

Utiliser Aveine 

Même si Aveine a été d’abord pensé pour s’adapter aux bouteilles de vins, on peut aussi l’utiliser pour certaines bouteilles de spiritueux. Cela dépendra essentiellement de leur forme et de leur volume. Contrairement aux autres techniques évoquées, l’aérateur Aveine vous permet d’obtenir une aération précise et mesurée, et ce instantanément.

Aveine aère le vin mais aussi le Mezcal, le Cognac, le Rhum…

Prendre en compte le volume restant dans votre bouteille

Plus le niveau de votre bouteille va descendre plus vous allez vous rendre compte que votre spiritueux perd en intensité aromatique… jusqu’à paraître « fade ». Une règle de base à retenir serait que dès que vous passez la moitié de votre contenant, votre spiritueux va perdre en caractère. L’idéal serait alors de favoriser la consommation de cette bouteille plutôt qu’une autre qui présenterait un meilleur niveau. Vous pouvez sinon choisir de changer votre spiritueux de contenant, vers un volume plus restreint. 

Prenez le temps d’apprécier les choses : laissez votre spiritueux s’aérer ! 

Une fois de plus prendre le temps de faire les choses, c’est essentiel. En l’occurrence laisser votre spiritueux vous dévoiler toute sa complexité. Prenez le temps de le découvrir et devant beaucoup de puissance, beaucoup d’alcool, laissez-lui le temps de s’assagir. Et s’il s’agit d’une vieille bouteille, laissez-lui le temps d’émerger de son repos pour qu’elle puisse vous raconter la plus passionnante des histoires. Vous passerez ainsi des moments d’exception à découvrir leur évolution !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.