Que dit vraiment la bouteille du vin qu’elle contient ?

Nous passons beaucoup de temps à parler du contenu plutôt que du contenant. Mais la bouteille elle-même, de par sa forme ou sa couleur, peut-elle vous en dire plus sur ce que vous buvez ? Même si ce n’est pas la première chose que vous observez quand vous choisissez un vin, la bouteille a beaucoup à dire. Voici une introduction sur la forme et la fonction de ce vénérable contenant.

La plupart des vins se retrouveront dans l’une de ces trois formes de bouteilles : Bordeaux, Bourgogne, ou flûte. Est-ce juste du spectacle ? Les vins historiquement attachés à une certaine forme de bouteille y sont encore conditionnés pour l’essentiel : les vins bordelais trouveront leur place dans une bouteille de forme Bordeaux, les Bourgognes dans une forme Bourgogne, et les blancs allemands dans la forme flûte (parfois appelée bouteille Mosel, Alsace, ou Hock). Cela signifie que vous trouverez souvent les cépages rattachés à ces régions, dans les bouteilles de ces régions : Le Merlot du Chili ou de la Napa Valley sera embouteillé dans une forme de Bordeaux, tandis que le Pinot Noir d’Oregon ira plutôt vers une forme de style bourgogne à fond rond, et que le Riesling préférera les flutes. Accorder le cépage à la bouteille est logique pour les producteurs qui cherchent à communiquer le plus possible au premier coup d’œil. Ceci-dit, avec autant de types de vins que de formes de bouteilles, le choix pourra souvent être biaisé, notamment par les limites de l’installation d’embouteillage.

 

 

Pour le vigneron, avec une véritable vision et le budget adapté, une bouteille personnalisée pourra être bienvenue. Bien que cela ne puisse pas avoir un effet direct sur le vin, la personnalisation est un excellent moyen de se démarquer dans un marché saturé. De nombreux vignerons différencient d’ailleurs leur gamme en logeant les meilleurs vins dans une bouteille spéciale. La possibilité de personnaliser pourra être le signe d’une offre de haut niveau.

L’influence de la couleur du verre

Quid de la couleur ? Les bouteilles vertes aident à protéger le vin des rayons ultraviolets (UV), bien que le verre brun (standard pour les bouteilles de bière) filtre mieux ces rayons nocifs. Alors pourquoi plus souvent le vert que le brun ? Selon Stéphane Stanton-Brand, directeur du marché Est de Saverglass, un grand fabricant de bouteilles basé en France, « [contrairement à la bière] le vin rouge ne nécessite pas plus de protection UV que la couleur verte offre. »

Bien sûr, il y a des exceptions. Les bouteilles en forme de flûte en verre brun sont communément associées aux vins blancs de la région du Rheingau en Allemagne. Et il est peu probable que vous voyiez des rosés dans autre chose qu’une bouteille incolore, ce qui profite au vin en affichant sa couleur naturelle. C’est également un signal visuel aux consommateurs que le vin est destiné à être bu jeune.

Ceci-dit, le verre incolore présente des défauts que le verre teinté peut cacher.

L’influence du poids

En fait, le verre plus épais rend la bouteille plus solide, ce qui peut être essentiel. Par exemple, il est nécessaire pour le vin mousseux d’être plus dense afin de résister à la pression interne de la bouteille. Le verre plus épais est également crucial dans les bouteilles de grand format, afin de résister au poids supplémentaire venant d’un plus grand volume de vin. Mais pour la plupart des vins, le but est généralement d’ajouter juste une touche de luxe.

 

 

Pourquoi il y a-t-il un creux au fond de la bouteille ?

Il n’y a pas de consensus sur la raison pour laquelle les bouteilles de vin sont encore fabriquées avec un creux mais c’est une caractéristique qui semble être là pour rester. Il semble que ce soit un moyen subtil d’attirer l’attention du client. Cela permet de véhiculer quelque chose de différent au sujet de la bouteille. Un creux profond nécessite plus de verre, la rend donc plus lourde, ce qui renvoie au point précédent : ajouter une touche de luxe.

La qualité du verre

Tout aussi important, une production de mauvaise qualité et un refroidissement imprécis pendant le processus de fabrication du verre peuvent rendre les bouteilles plus fragiles ou présenter des imperfections visibles, témoignant d’une bouteille fabriquée à bon marché.

La bouteille fait partie de l’univers du vin. Elle dit quelque chose de ce qu’elle contient, mais aussi du vignerons, et même du positionnement du château.

Ecrit à partir de l’article de Winemag

 

Commentaires

  1. Pingback: Étiquettes : que racontent elles du vin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.