Que se passe-t-il lorsqu’on aère le vin ?

Aujourd’hui, les vins sont consommés de plus en plus jeunes. Ainsi, leurs arômes auront peu de temps pour se développer. Grâce à l’oxygène, le vin va développer l’ensemble de ses arômes, et perdre un peu de son côté astringent et tannique.

L’oxygène va favoriser la diffusion des arômes

Ainsi, Pasteur explique que « c’est par l’influence de l’oxygène que le vin vieillit ». Ainsi, l’oxygène va favoriser la diffusion des arômes en augmentant leur volatilité, c’est-à-dire qu’ils seront plus diffus. En outre, du contact entre le vin et l’air vont naître de nouveaux composés aromatiques dans le vin. C’est pour cela, entre autres, que le nez et le goût vont évoluer. On dira que les tanins, molécules litées à la sensation d’astringence, s’assouplissent. En effet, le goût tannique va « s’atténuer » au cours de l’aération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.