Quel verre pour mon vin ?

Aujourd’hui, La Belle Assiette, service de chef à domicile partout en France, nous explique quel verre devons nous choisir selon le vin que nous souhaitons déguster.

Tout comme nous ne mangeons pas une pizza avec des baguettes, nous ne dégustons pas un vin dans une chope à bière. Pour apprécier votre part de pizza, ou votre verre de vin, c’est la même affaire, il faut savoir les mettre en valeur. Rien de mieux que de manger une part de pizza avec les mains n’est-ce pas ? Et bien pour le vin, rien de mieux que de l’associer au bon verre !

Le verre joue un rôle capital lors d’une dégustation de vin : il permet la diffusion des arômes du vin. Pour mieux comprendre, il faut savoir que les arômes sont des molécules volatiles qui sont favorisées lors de l’oxygénation. Il faut donc être conscient qu’un vin d’un certain type peut avoir besoin d’une oxygénation plus ou moins longue qu’un autre, et d’un verre qui lui permet de mieux diffuser ses arômes.

Un des éléments les plus importants lors du choix d’un verre à vin, est le rapport « diamètre du verre versus le diamètre de l’ouverture », qui est en lien direct avec le développement des arômes de votre vin.

Zoom sur les vins rouges

Les vins dit aux arômes « lourds », tels que le merlot ou encore le cabernet sauvignon sont des vins qui doivent être bien oxygénés. C’est pour cela qu’il faut privilégier des grands verres au diamètre du verre et diamètre d’ouverture larges comme le verre à Bordeaux.

Les vins dit aux arômes « légers », tels que le pinot noir, le sweigelt, le gamay  sont des vins dont l’oxygénation ne doit pas être trop longue, par crainte de perdre la saveur des arômes. C’est pourquoi on privilégiera le verre à Bourgogne, dont le rapport diamètre du verre versus diamètre de l’ouverture est plus faible. De part sa forme, il permettra une aération relativement restreinte et donc une concentration des arômes.

Zoom sur les vins blancs

De manière générale, les verres à vins blancs sont moins larges et plus petits que les verres à vins rouges. Premièrement, ils conservent davantage la température du vin. Comparativement à un vin rouge, un vin blanc doit être renouvelé plus souvent afin de garder de la fraîcheur. Cela permet aussi de préserver les arômes car lorsqu’un vin blanc se réchauffe, il perd ses arômes. Les petits verres permettent également de prendre de plus petites gorgées qui limitent une trop grosse arrivée de sucre qui pourrait camoufler les arômes du vin. Enfin, comme pour les vins rouges à arômes « légers », les verres à vins blancs sont moins larges de manière à limiter l’oxydation et garder les arômes.

Évidemment, il existe certaines exceptions, notamment pour les vins blancs et rosés plus corsés ou plus vieux, qui ont besoin d’un verre dont le diamètre d’ouverture est plus large. Encore une fois, cela permettra de faciliter l’aération et de mieux libérer les arômes.

N’ayez pas d’inquiétude, avoir toute une collection de verres à vin n’est pas utile pour apprécier un bon vin, il suffit d’avoir au moins deux types de verres pour pouvoir varier les plaisirs.

Maintenant, vous n’avez plus qu’à nettoyer vos verres du fond du placard, ouvrir une ou deux bouteilles et d’apprécier les différents arômes que votre vin libère !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.