Vieillissement du vin sous l’eau : une vraie tendance 

A l’heure de définir les sujets du mois d’octobre, sous le thème des couleurs d’Aveine, le film A la poursuite d’Octobre Rouge s’est soudainement rappelé à nous. Cela dit, l’histoire d’un sous-marin russe nouvelle génération se dirigeant vers les Etats-Unis n’est pas forcément parlante lorsqu’il s’agit de parler de vin en apparence… et pourtant ! L’idée d’être sous l’eau nous a ainsi assez vite évoqué la tendance du vieillissement du vin en mer ! Focus aujourd’hui sur pratique d’un nouveau genre !

L’élevage du vin sous l’eau : une vraie tendance

Bouteilles plongées dans l'eau

C’est en effet une technique à la mode en ce moment. Des vignerons l’essayent notamment au Pays Basque ou dans le Bassin d’Arcachon. Les bouteilles sont immergées entre 10 et 90 mètres, et ce pendant une durée variant de 6 à 12 mois. Une société s’est même spécialisée dans ce concept : Amphoris. Elle propose ainsi aux producteurs d’immerger leurs bouteilles dans des fonds marins près de l’île d’Ouessant en Bretagne.

Des conditions idéales pour le vieillissement

Vieillissement de bouteille sous l'eau avec plongeur

Le monde des abysses peut offrir des conditions de conservation idéales pour le vin. Placées au bon endroit, les bouteilles pourront alors profiter d’une température constante, fraiche, et d’une obscurité presque intégrale. Si l’humidité permet de conserver un bouchon dans un bon état, il est important de cirer chaque bouchon à sa bouteille. En effet, la pression sous-marine pourrait faire pousser le bouchon à l’intérieur et gâcher donc le précieux breuvage.

Des effets nets sur le goût

Bouteille sous l'eau

La tendance du vieillissement du vin sous l’eau remonte à 2010. Un plongeur découvre à ce moment là une cargaison entière de champagne : 168 bouteilles qui sommeillaient à 50m de profondeur depuis 170 ans. La dégustation est une véritable surprise. Le champagne est de qualité et révèle de légères différences par rapport aux champagnes actuels, plus liées à l’évolution des techniques de vinification qu’à lui-même. Il est « très jeune, [ayant] beaucoup de fraîcheur, une note florale ou fruitée ». Il semblerait que le vieillissement du vin sous l’eau permet donc d’arriver à une évolution plus lente, et avec des arômes plus ronds. Nos connaissances sur les effets réels sont encore limitées, il faudra encore attendre quelques années pour en savoir plus !

Commentaires

  1. Pingback: Bouchons à vis : sont-ils vraiment si mauvais pour le vin ? - Aveine - Blog

  2. Pingback: Comment bien préparer le WSET ? Questions et réponses ! - Aveine - Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.