Comment savoir si votre vin est végétarien, végétalien, ou ni l’un ni l’autre ?

Vous pensez qu’une boisson faite à partir de raisins pressés doit forcément être végétarienne, non ? Eh bien figurez-vous que certaines techniques de vinification peuvent rendre certaines bouteilles impropres à la consommation pour les personnes ne mangeant pas de chairs animales. On vous explique comment différencier un vin végétarien et végétalien ! !

Le vin est fait à partir de raisins, mais cela ne le rend pas nécessairement végétarien ou végétalien. Certaines méthodes de vinification font une utilisation surprenante des produits d’origine animale, c’est pourquoi un nombre croissant de producteurs indiquent si le vin est végétalien ou végétalien sur l’étiquette. Mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Tout d’abord quelques notions de base à propos de la vinification : processus lent, le jus de raisin doit être laissé au repos avant et après fermentation afin que les matières solides en suspension descendent au fond. Le vin se clarifie pendant ce processus lent et naturel, et, lorsqu’il est fait de cette manière, il est généralement embouteillé « non filtré et non défini » simplement parce qu’il a été autorisé à passer par tous ces processus naturels dans son propre temps doux.

Cependant, les styles de vins modernes et les pressions du marché exigent un processus plus rapide. La science a trouvé le moyen d’accélérer ce processus. Lors de l’affinage, on utilise souvent des produits d’origine animale pour éliminer les substances indésirables.

Alors que l’affinage peut aussi être utilisé pour corriger les défauts de vinification tels que les saveurs, les couleurs, la turbidité ou pour lisser les tanins, il est souvent fait pour stabiliser le vin qui n’a pas eu le temps de se clarifier naturellement avec le temps.

 

Coup d’œil sur les produits animaux utilisés, et explication !

Les blancs d’œufs

L’utilisation des blancs d’œufs et très simple, mais aussi particulièrement démodée ! Ajouter les blancs d’œufs naturels aux fûts leur permet de couler vers le fond, et ainsi d’enlever les tanins les plus durs. Cette technique fonctionne parce que les jeunes tannins ont une charge ionique naturelle négative, tandis que les blancs d’œufs ont une charge positive. Résultat : un vin végétarien, mais pas végétalien.

La Caséine

Protéine présente dans le lait, la caséine est utilisée dans la vinification pour rendre les vins blancs plus brillants tout en éliminant les odeurs oxydatives. Résultat : un vin encore végétarien, mais pas végétalien.

La Gélatine

Cette protéine est dérivée des peaux et des os d’animaux. Elle est utilisée sur les vins rouges pour leur faire gagner en souplesse, tandis qu’elle permet aux blancs d’atteindre une couleur plus vive. Résultat : un vin ni végétarien, ni végétalien.

Ichtyocolle

Provenant des vessies d’esturgeons et autres poissions, l’ichtyocolle n’est plus très utilisée. Elle permettait de donner aux blancs une limpidité éclatante en éliminant les matières solides et excès de couleur. Au final, ce n’était ni végétarien, ni végétalien.

Chitosan

Voilà un glucide dérivé des coquilles de crustacés. Il a une charge ionique positive et est utilisé pour enlever l’excès de couleurs des vins blancs. Encore une fois, ni végétarien, ni végétalien donc.

Néanmoins, il existe des produits ne dérivant pas d’animaux permettant d’aller vers des vins végétariens ou végétaliens.

Poly-vinyl-poly-pyrrolidone (PVPP)

Le PVPP est une substance plastique qui absorbe les excès de phénols et de couleurs. Elle est souvent utilisée pour donner aux vins rosés leur pâleur. On a donc un vin végétarien ET végétalien.

Bentonite

Argile purifiée à la charge négative, il rend les vins blancs et rosés thermostables. Végétarien et végétalien donc.

Aujourd’hui, davantage de producteurs prêtent attention à ces questions, car les consommateurs exigent la transparence. N’hésitez donc pas à regarder l’étiquette arrière ou à demander à votre caviste pour savoir si votre vin est végétarien, végétalien, ou aucun des deux !

 

Ecrit à partir de l’article de Winemag

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.